Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

Logo

Le site des sports de nature associatifs

Sport associatif «   La vie associative ne va pas de soi ! Elle se construit «   Le fonctionnement de l’association «  

Petite association / grande association

PrécédentSuivantIndex

Il est relativement facile d’avoir un fonctionnement associatif quand on est peu nombreux

(une équipe, un groupe pratiquant en même temps la même activité), mais dès que le nombre d’adhérents augmente, que les activités se diversifient, cela devient plus compliqué et on est face à des questions de fédéralisation. Les fédérations et leurs comités départementaux, les clubs omnisports, sont sans arrêt, confrontés à ces questions, mais aussi tous les clubs et sections dès qu’ils atteignent quelques dizaines d’adhérents et diversifient un tant soi peu leurs activités. Comment alors mettre en place un fonctionnement qui concilie implication des adhérents et prises de décisions collectives ? Un certain nombre de pratiques qui sont devenues la règle, qui parfois nous sont imposées par les pouvoirs publics ou simplement par les habitudes comportent des effets pervers. Par exemple, la démocratie représentative (on élit des représentants pour faire à notre place) est souvent contradictoire avec une réelle démocratie participative (on fait nous-mêmes, ensemble). La présidentialisation de la société conduit souvent à sur-valoriser le rôle du président qui est vu comme le « patron » de l’association.

Pour pallier ces difficultés il serait vain de chercher des recettes valables pour tous. On peut juste suggérer quelques pistes. La structure de direction (bureau, comité directeur, conseil d’administration,..) doit avoir un rôle de direction et prendre des décisions dans des domaines communs limités, mais aussi tâches d’animation, de construction collective des prises de décisions importantes. Chaque groupe (équipe, personnes pratiquant la même activité, s’entraînant en même temps) devrait avoir un pouvoir de décision dans les domaines le concernant (par exemple, responsabilité de l’accueil des nouveaux, maintien ou suppression de l’activité pendant les périodes de vacances, remplacement de l’encadrement en cas d’absence, choix du matériel, etc.) et un pouvoir de proposition de nouvelles activités, d’initiatives sportives ou festives. En même temps, il faut éviter qu'un groupe se referme sur lui même, qu'il adopte un fonctionnement de « groupe de copains », rendant son renouvellement très difficile. Il faut aussi réfléchir à des moments de décisions collectives (assemblées générales) qui ne soient pas formels mais font avancer des questions qui concernent réellement tous les adhérents.

PrécédentSuivantIndex

Partager
Partager sur Facebook
Poster sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Référencer cette page
Surveiller
Fichiers récents